LA PRINSE PETI
1 · 2 · 3 · 4 · 5 · 6 · 7 · 8 · 9 · 10 · 11 · 12 · 13 · 14 · 15 · 16 · 17 · 18 · 19 · 20 · 21 · 22 · 23 · 24 · 25 · 26 · 27

22. La forcor

Mostra ance la testo orijinal

“Bon dia.” – la prinse peti ia dise.

« Bonjour, dit le petit prince.

“Bon dia.” – la forcor de ferovia ia dise.

— Bonjour, dit l’aiguilleur.

“Cual tu fa asi?” – la prinse peti ia dise.

— Que fais-tu ici ? dit le petit prince.

“Me separa la viajores en pacos de mil.” – la forcor ia dise. “Me envia la trenes cual porta los, a veses a destra, a veses a sinistra.”

— Je trie les voyageurs, par paquets de mille, dit l’aiguilleur. J’expédie les trains qui les emportent, tantôt vers la droite, tantôt vers la gauche. »

E un tren rapida luminada, roncinte como la tona, ia trema la cabana de la forcor.

Et un rapide illuminé, grondant comme le tonnerre, fit trembler la cabine d’aiguillage.

“Los freta multe.” – la prinse peti ia dise. “Cual cosa los xerca?”

« Ils sont bien pressés, dit le petit prince. Que cherchent-ils ?

“La locomotivor mesma no sabe.” – la forcor ia dise.

— L’homme de la locomotive l’ignore lui-même », dit l’aiguilleur.

E un tren rapida luminada du ia ronci en la otra dirije.

Et gronda, en sens inverse, un second rapide illuminé.

“Los reveni ja?” – la prinse peti ia demanda …

« Ils reviennent déjà ? demanda le petit prince…

“Los no es la mesmas.” – la forcor ia dise. “Lo es un intercambia.”

— Ce ne sont pas les mêmes, dit l’aiguilleur. C’est un échange.

“Los no ia es contente do los ia es?”

— Ils n’étaient pas contents, là où ils étaient ?

“On es nunca contente do on es.” – la forcor ia dise.

— On n’est jamais content là où l’on est », dit l’aiguilleur.

E la tona de un tren rapida luminada tre ia ronci.

Et gronda le tonnerre d’un troisième rapide illuminé.

“Los xasa la viajores prima?” – la prinse peti ia demanda.

« Ils poursuivent les premiers voyageurs ? demanda le petit prince.

“Los xasa vera no cosa.” – la forcor ia dise. “Los dormi ala, o a la min los balia. Sola la enfantes crase sua nases contra la vitros.”

— Ils ne poursuivent rien du tout, dit l’aiguilleur. Ils dorment là-dedans, ou bien ils bâillent. Les enfants seuls écrasent leur nez contre les vitres.

“Sola la enfantes sabe lo cual los xerca.” – la prinse peti ia dise. “Los perde tempo a un popa de trapo, e la popa deveni multe importante, e si on prende lo de los, los plora …”

— Les enfants seuls savent ce qu’ils cherchent, fit le petit prince. Ils perdent du temps pour une poupée de chiffons, et elle devient très importante, et si on la leur enlève, ils pleurent…

“Los es fortunosa.” – la forcor ia dise.

— Ils ont de la chance », dit l’aiguilleur.

Esta paje es presentada con la lisensa CC Attribution-Share Alike 4.0 International.
Lo ia es automatada jenerada de la paje corespondente en la Vici de Elefen a 3 desembre 2020 (19:53 UTC).