GRAMMAIRE
Alphabet et prononciation · Phrases · Substantifs · Déterminants · Pronoms · Adjectifs · Adverbes · Verbes · Prépositions · Conjonctions · Questions · Propositions · Nombres · Formation des mots · Abréviations · Ponctuation

Nombres

Nombres cardinaux

Les nombres cardinaux de base sont:

Jusqu’à 999 les nombres s’écrivent en un seul mot comprenant jusqu’à trois éléments, séparés par un trait d’union. Chaque élément représente un chiffre et consiste en un nombre cardinal entre un et nove, avec des ou sento en ajout, si le chiffre représente un multiple de dix ou de cemt. Les multiples simples de dix et de cent sont transcrit par des et sento, sans l’ajout de un. Les éléments pour les multiples nuls (tels que le “0” dans “209”) sont omis.

Mil et milion sont toujours des mots indépendants, en séparant chaque groupe de trois chiffres:

Pour écrire les nombres en chiffres, la LFN laisse un espace entre chaque groupe de trois chiffres, comme montré plus haut. Les décimales sont signalées par un point ou par une virgule, prononcés punto et virgula, à la suite desquels les chiffres se succèdent simplement:

Les nombres négatifs sont exprimés par min:

Milliers de millions

Le mot “billion” peut signifier soit mille millions, soit un million de millions selon les pays. Il en est de même pour les mots “trillion”, “quadrillion”, etc. Afin d’éviter toute confusion, la LFN préfère exprimer ces nombres explicitement:

Les mots bilion, trilion, cuadrilion, etc existent cependant en LFN, mais il est souhaitable que le locuteur les utilisant en précise le sens.

Dans les écrits scientifiques, la meilleure option est d’utiliser les préfixes internationaux:

Nombres ordinaux

Lorsqu’un nombre précède un nom, c’est un nombre cardinal, indiquant une quantité:

Lorsqu’un nombre suit un nom, c’est un nombre ordinal, indiquant la position dans une séquence:

Prima est une alternative courante à l’ordinal un, mais on ne peut l’employer pour des ordinaux plus grands, finissant par “1”:

Numero peut être utilisé pour tenir lieu d’ordinal:

Fractions

Une des fonctions du suffixe -i est la formation des nombres fractionnels:

Les fractions suivent les règles des substantifs ordinaires:

<div style=“background-color: #FF6; padding: 1em;”> Il y a aussi d’autres manières d’écrire les fractions: </div>

Dans les écrits scientifiques, on peut employer les préfixes internationaux:

Multiples

Le suffixe -uple permet de former des multiples:

Les phrases comprenant ves ou veses indiquent combien de fois quelque chose se produit:

Ves n’exprime pas la multiplication arithmétique.

Arithmétique

L’addition est exprimée par plu ou e:

La soustraction est exprimée par min:

La multiplication est exprimée par multiplida par, souvent simplifié en par:

La division est exprimée par divideda entre, souvent simplifié en entre:

Les puissance sont exprimées par a potia et le nombre ordinal. Cuadrida et cubida sont des alternatives pour “carré” et “cube”:

Les racines sont exprimées par a radis et un nombre ordinal:

Mesures

Les mesures physiques peuvent s’exprimer de diverses manières:

Fondamentalement, on a une hauteur (ave altia) mais on est haut (es alta).

40 metres alta signifie littéralement “40 mètres hauts” (c’est-à-dire que les mètres eux-mêmes sont hauts), mais par extension le sens en est “40 mètres de hauteur ”.

Il en est de même pour les autres mesures, telles que:

Esta paje es presentada con la lisensa CC Attribution-Share Alike 4.0 International.
Lo ia es automatada jenerada de la paje corespondente en la Vici de Elefen a 19 janero 2022 (17:13 UTC).