LA CIMERAS
La deseritadaMirtoHorusAnterosDelficaArtemisVersos dorada

Versos dorada

Versos dorada es la soneto ultima de la des-du sonetos ermetiste
de la colie La Cimeras scriveda par Gérard de Nerval (1808-1855)
Traduida de franses par Michel Gaillard e musicida par la bande Magis Optis

“Serta! tota es sensosa!” (Pitagora.)
Umana, o pensor libre, esce tu crede vera
ce no otra es pensante en un mundo de vive?
Tu usa tota libre la fortes cual tu teni,
Ma do es la universo entre tua projetas?

Respeta un spirito ativa en la animal:
Cada flor es un alma ofreda a la natur;
Un misterio de ama reposa en la metal;
Car tota es sensosa, tota domina tu.

Teme, en cualce mur sieca, la oio spiante tu:
A la materia mesma un parola es liada…
No vade a usa lo en alga usa nonpur!

En la esente oscur, a ves, un dio asconde;
Como un oio nasente su covre del palpebras,
Un spirito pur crese su la cortex del petras!

Mostra ance la testo orijinal

16 marto 1845.

Vers dorés - Gérard de Nerval (1845): (“Eh quoi ! tout est sensible !” – Pythagore.) / / Homme, libre penseur ! te crois-tu seul pensant / Dans ce monde où la vie éclate en toute chose ? / Des forces que tu tiens ta liberté dispose, / Mais de tous tes conseils l’univers est absent. / / Respecte dans la bête un esprit agissant : / Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ; / Un mystère d’amour dans le métal repose ; / « Tout est sensible ! » Et tout sur ton être est puissant. / / Crains, dans le mur aveugle, un regard qui t’épie : / À la matière même un verbe est attaché… / Ne la fais pas servir à quelque usage impie ! / / Souvent dans l’être obscur habite un Dieu caché ; / Et comme un œil naissant couvert par ses paupières, / Un pur esprit s’accroît sous l’écorce des pierres !

Esta paje es presentada con la lisensa CC Attribution-Share Alike 4.0 International.
Lo ia es automatada jenerada de la paje corespondente en la Vici de Elefen a 4 april 2024 (17:36 UTC).