A VOSE
Enebria! · Donada ·
PALIMPSESTO · 1. Sur la isola · 2. Returna eterna ·
ISOLA FRANCA · PALMAS DE LA ENCANTA · RIO DE LUNA

Enebria!

Mostra ance la testo orijinal

Un peso de prosa poesial de la poeta Charles Baudelaire (1821-1867). Orijinal: «Enivrez-vous!»,
estraeda de la colie Le Spleen de Paris, o Petits poèmes en prose
(La melancolia de Paris, o Pesetas de prosa poesial).
Traduida de la lingua franses par Michel Gaillard

On nesesa sempre enebria. En esta tota es, lo es la sola punto. Afin tu no sensa la carga orible de la Tempo cual rompe tua spalas e inclina tu a tera, tu nesesa enebria sin sesa.
Ma con cual cosa?
– Con vino, o poesia, o virtua, a tua vole. Ma enebria.
E, si, a alga ves, a la scalera de un palasio, al erba verde de un foso, o en la tristia solitar de tua sala, tu velia, min enebriada o desenebriada, demanda a la venta, a la onda, a la stela, a la avia, al orolojo, a tota cual fuji, a tota cual jemi, a tota cual rola, canta, parla, demanda: Cual es la ora?; e la venta, la onda, la stela, la avia, la orolojo va responde a tu: Lo es la ora de enebria! Afin tu no es la sclavo martirida de la Tempo, enebria; enebria sin sesa! Con vino, o poesia, o virtua, a tua vole.

Enivrez-vousCharles Baudelaire (Le Spleen de Paris, 1864): Il faut être toujours ivre. Tout est là : c’est l’unique question. Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du Temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve. / Mais de quoi ? De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise. Mais enivrez-vous. / Et si, quelquefois, sur les marches d’un palais, sur l’herbe verte d’un fossé, dans la solitude morne de votre chambre, vous vous réveillez, l’ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l’étoile, à l’oiseau, à l’horloge, à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est ; et le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau, l’horloge, vous répondront : «Il est l’heure de s’enivrer ! Pour n’être pas les esclaves martyrisés du Temps, enivrez-vous ; enivrez-vous sans cesse ! De vin, de poésie ou de vertu, à votre guise.»

Esta paje es presentada con la lisensa CC Attribution-Share Alike 4.0 International.
Lo ia es automatada jenerada de la paje corespondente en la Vici de Elefen a 27 novembre 2022 (11:12 UTC).