LETERATUR
Testos orijinal · Cantas traduida · Dramas traduida · Naras traduida · Poesias traduida · Sitas traduida · Testos diversa

La corvo e la volpe

Jean de la Fontaine

Mostra ance la testo orijinal

traduida par Sunido

Mestre Corvo, perxinte sur un arbor,
teni un ceso en se beco.
Mestre Volpe, atraeda par la odor,
parla a el sirca en esta modo:
“Alo! bon dia, senior Corvo.
Tu es tan atraosa! Tu pare a me tan bela!
Me no menti, si tu cantas
es simil a tu plumas,
tu es la Fenix de la abitantes de esta bosces.”
Con acel parolas la Corvo senti sola se joia;
e per mostra se vose bela,
el abri larga se beco, e lasa se preda cade.
La Volpe saisi lo, e dise: “Me bon senior,
aprende ce cada adulor
vive par la spende de el ci escuta el:
acel leson costa serta un ceso, sin duta.”
La Corvo, vergoniosa e embarasada,
jura, ma alga tarde, ce el no va plu es enganada.
Maître Corbeau, sur un arbre perché,
tenait en son bec un fromage.
Maître Renard, par l’odeur alléché,
lui tint à peu près ce langage :
«Hé ! bonjour, Monsieur du Corbeau.
Que vous êtes joli! Que vous me semblez beau!
Sans mentir, si votre ramage
se rapporte à votre plumage,
vous êtes le Phénix des hôtes de ces bois.»
À ces mots le Corbeau ne se sent pas de joie ;
et pour montrer sa belle voix,
il ouvre un large bec, laisse tomber sa proie.
Le Renard s’en saisit, et dit : «Mon bon Monsieur,
apprenez que tout flatteur
vit aux dépens de celui qui l’écoute :
cette leçon vaut bien un fromage, sans doute.»
Le Corbeau, honteux et confus,
jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus.

Esta paje es presentada con la lisensa CC Attribution-Share Alike 4.0 International.
Lo ia es automatada jenerada de la paje corespondente en la Vici de Elefen a 21 april 2022 (17:21 UTC).